fbpx

Coucou les amis,

Aujourd’hui, comme je vous l’avais promis dans mon dernier article sur les croyances, je vais vous raconter comment j’ai décidé de créer ma propre entreprise.

Comment m’est venue cette idée ?

Après 22 ans de carrière en tant qu’assistante de direction puis organisatrice d’évènements, j’ai décidé de changer de métier et de me mettre à mon compte.

« En 2015, c’est décidé et acté, je change de vie et je quitte ma boite ! »

Oui, c’est une idée qui me trottait en tête depuis 2002 à la suite d’un rapprochement de mon entreprise l’ARRCO avec l’AGIRC qui a créé le GIE AGIRC-ARRCO.
Mais cette envie de partir est devenue plus qu’évidente en 2009 lorsque qu’une requalification des emplois de tous les salariés avait été réalisée, mon emploi y compris.

comment-quitter-son-job

En juillet 2014, à la suite de mon Évaluation Professionnelle Annuelle, je ne me voyais plus quémander toujours la même chose : une évolution de mon travail ou une évolution au sein de l’entreprise. J’étais saturée, il fallait que je fasse autre chose pendant quelques temps, ailleurs, pour me recentrer sur moi-même, souffler, voir autrement, voir d’autres gens,… partir quoi !
Aussi fallait-il que je trouve la meilleure solution pour moi. J’avais tout l’été pour y réfléchir.
Mes livres de chevet qui m’ont bien aidé à visionner mon départ : « Comment obtenir ce que vous voulez » de David J. Lieberman et « Réfléchissez et devenez riche » de Napoléon Hill.

Qu’est-ce qui me rendrait heureuse ?

j’ai donc écrit une liste des critères que je voulais voir réunis pour atteindre mon objectif.

  • Me sentir utile : faire encore plus pour les gens.
  • Vivre ma passion : la Mode.
  • Partir pendant au moins 1 an : par qui ? par quoi ? quand ?
  • Etre dans de bonnes conditions : Comment ?

Alors, j’ai demandé à Google (oui oui). Dans la barre de recherche, j’ai tapé : aider les gens + mode + 1 an + formation. Le résultat était surprenant : conseil en image ????? Ah bon !

IMG_9647

J’avais déjà entendu ces mots de la bouche de la célèbre Cristina Cordula qui je pensais à l’époque, avait inventée une nouvelle expression. Je ne savais pas du tout à ce moment là qu’il existait des écoles qui formaient au métier de conseiller en image.
Deux choix d’écoles se sont offerts à moi : IDRI et JAELYS. La dernière, regroupait tous les critères que j’avais lister au préalable.
Aussi me suis-je renseignée auprès de mon responsable formation, pour partir dans de bonnes conditions :
– en reconversion professionnelle : UNIFORMATION,
– dans une bonne école : JAËLYS,
– aussi longtemps que possible : 1 AN en CIF (congé individuel de formation),
– pour faire ce que j’aime, aider les gens avec la mode : CONSEIL EN IMAGE.

J’étais si contente, qu’à cet instant, dans ma tête, j’étais déjà partie.
Je m’y voyais déjà !
J’avais enfin trouvé ce qui me rendrait heureuse.

Rester focus sur l’objectif !

Je vous passe pleins de détails. Mais ce que je peux vous dire, c’est que pendant toute la période, de ma demande à mon RH qui m’a dit oui sans hésiter, jusqu’à mon départ, en septembre 2015, j’ai travaillé dur pour que mon état d’esprit reste en mode positif.
Un autre livre de chevet m’y a bien aidé : « FOCUS, le pouvoir de la visualisation », de Jacques Lépine et Vincent Ray.
Rester focalisé sur son objectif est un véritable exercice qui demande de la force, de la volonté, de la persévérance, d’y croire, avoir confiance en soi.
Il fallait faire taire constamment ce qui sort du cerveau gauche ; développer et élever le cerveau droit et le relier à son âme, son instinct, son cœur pour optimiser ses chances de réussite. Et tout cela en gardant mon sourire et ma bonne humeur. Quel challenge me direz-vous !
Eh bien j’ai passé le cap avec brio ! Mais j’étais sur les rotules car j’avais pris très peu de jours de congés cet été là que j’avais uniquement consacrés aux préparatifs de ma rentrée scolaire du 15 septembre 2015.

Cette année de formation, fut riche et dense. Pleine de remises en question, face au miroir constamment. Une année d’uppercuts, d’adrénaline, d’épreuves, de rebondissements. Une année de belles rencontres, d’opportunités, de joies et de partages.
Je recommande cette formation à tous ceux qui veulent se découvrir avant de découvrir les autres.

De tout cela, j’en suis ressortie grandie et encore plus forte que jamais.

Post formation : le retour à la réalité

Fin juillet 2016, diplômes en poche de conseillère en image et communication personnelles de l’individu – Certificats d’Etat RNCP et Privé professionnel JAELYS – Je reprends mon poste, mais pas à la même place et mes tâches avaient été réparties entre les collègues pendant mon absence.
Tout cela était déstabilisant, mais pas si grave, car provisoire. C’était les vacances, le retour à mon bureau d’origine devait se faire à la rentrée de septembre 2016. Cela dit, avant réhabilitation, le mois d’août fut long et pesant car je n’avais rien à faire… car c’était les vacances !
J’en ai profité pour apprendre à mieux connaître certains nouveaux collègues et partager mon aventure.
J’ai aussi eu le temps de me poser dix mille questions et de prendre une décision radicale et vitale. Oui mon corps était revenu, mais ni ma tête, ni mon cœur.
Alors j’ai fait un virage à 360°, j’ai pris un rendez-vous avec mon RH pour lui demander de mettre fin à mon contrat de travail pour me lancer dans l’entrepreneuriat.
J’avais pris la décision de quitter mon entreprise.

stk80117cor

Mes arguments :

  • L’entreprise prône la formation et l’accompagnement des salariés dans leurs souhaits d’évolution et de changement. C’est tout à propos !
  • Je viens de terminer ma formation de conseillère en image, je suis diplômée, je veux faire ce métier à plein temps. Je serai un modèle de référence pour l’entreprise. C’est la suite logique d’une reconversion !
  • L’entreprise se réorganise et va fusionner avec une autre, il y aura des doublons et notamment mon poste. Mon départ vient à pic !
  • Cela fait 22 ans que je suis dans la même entreprise avec un salaire très correct, le diviser ou le supprimer serait un bénéfice pour l’entreprise. C’est vite calculé !
  • Enfin, faire un salarié heureux et d’y avoir contribuer, c’est une belle vitrine pour l’entreprise qui veut le bien-être de ses salariés et qui va dans le sens du management bienveillant, politique managériale en vogue. Ça le fait non !

« Oui » – m’a t’il répondu tout simplement. C’est faisable et c’est possible.
Ouah, j’étais bluffée, scotchée !

etre surpris
Et il a tout de suite enchaîné pour me dire qu’il mettrai tout cela en place rapidement et qu’il me recontacterai dans la semaine pour me donner tous les tenants et aboutissants de fin de contrat.
J’étais aux anges. Subjuguée par la bonne nouvelle. Je vous passe tous les détails.

etre-sur-un-nuage.jpg

Le 14 octobre, j’ai pu partir de ma boite dans de bonnes conditions, accompagnée jusqu’au 31 décembre 2016 par mon employeur.

Quatre mois en mode transit

Dès le 1er janvier 2017, je me suis inscrite à Pôle emploi, j’étais alors dégagée de toutes obligations patronales pour lancer mon projet. J’étais alors chômeur en transit.
Et je voudrai dire là, qu’être chômeur n’est pas une maladie. Il faut considérer cette étape comme une période transitoire mais pas définitive.

Logo_Pôle_Emploi.png
Mais pourquoi ai-je mis si longtemps pour devenir entrepreneur ?

Vous allez me dire que j’aurai pu faire plus vite via un site dédié à la création d’entreprise, en quelques clics, en 10 minutes. Eh bien oui j’aurai pu mais non je n’ai pas fais comme ça.

C’est vrai que je voulais créer ma boîte, mais je voulais surtout prendre le temps de le faire en pesant les pours et les contres, en me faisant accompagner par des experts recommandés par Pôle emploi, par des associations d’aide à l’insertion professionnelle et par des personnes qualifiées dans la création d’entreprise.
Alors j’ai participé, en autres, à des conférences et à des réunions pour futurs entrepreneurs. J’ai réseauté ça et là et rencontré des professionnels aguerris.

reseauter

Créer une entreprise n’est pas une mince affaire quand on ne s’y connaît pas et si on veut faire le meilleur choix possible pour un bon démarrage et une pérennité de notre nouveau business. Et moi, je suis plutôt du genre à réfléchir avant d’agir… aujourd’hui !

indecision-réfléchir.jpg
Alors j’ai pris le temps de me former, de me faire conseiller, de me faire accompagner.
Eh bien vous savez quoi, j’ai appris plein de choses très utiles et fondamentales pour une création réussie.

Je vous partage 3 éléments essentiels, en autres, à savoir et à avoir avant de commencé quoique ce soit. Points importants à ne pas négliger pour optimiser son projet de création :

1) Avoir un bon état d’esprit : votre état d’esprit doit être celui d’un futur meneur, décideur, indépendant, solitaire, frondeur, solide, aventurier, prendre des risques calculés, être sans peur ! Et tout cela en restant humain.

sauter.jpg

2) Avoir une vraie idée et un vrai objectif : l’écrire sur une feuille, planifier et dater les étapes de construction (business plan en 60 questions) ce qui alimentera plusieurs points important de vos statuts qui doivent être clairs et détaillés pour avoir un grand champ d’actions. Choisir le bon statut juridique.

IMG_9648

3) Avoir une vision claire et définie à court/moyen/long terme : le prévisionnel de votre business plan doit être bien calculé et réalisable. Les deux documents utiles et nécessaires sont le plan de financement et le compte d’exploitation.

Business_Vision_StartupVerve-676x333

Aboutissement = satisfaction => gratitude

Un long parcours qui en valait vraiment la peine.

Je dis merci à ma coach en management, Rachida qui a tout d’abord jaugée ma capacité à entreprendre puis formée au management en solo ou en participant à ses ateliers management avec d’autres créateurs et repreneurs d’entreprises.
Je dis merci également à mon expert comptable, Dominique qui m’a aidé à élaborer mes statuts de façon personnalisée et à réaliser mon prévisionnel.
Je ne dirai pas que je suis devenue une pro, je n’irai pas jusque là, mais je sais maintenant à quoi servent les 12 onglets Excel de mon business plan prévisionnel et pourquoi c’est important d’en connaître l’utilité. Et je dis merci à tous ceux qui ont jalonné mon parcours de soutiens, de bons conseils, d’énergie, d’amitié…

merci

Ouf ! Je ne suis pas la seule

Enfin, c’est très rassurant de savoir que d’autres personnes ont tout laissé pour faire comme moi. Et c’est très enrichissant de rencontrer d’autres parcours parfois atypiques et qui aident à se projeter dans son propre projet.
Mais le plus, c’est de savoir que chacun ne regrette rien et que changer de vie pour entreprendre n’est pas un simple caprice ou un coup de tête. C’est un projet bien défini et mûri.
Je souhaite du succès à toutes ces belles personnes que j’ai rencontrées, avec qui j’ai passé de bons moments et avec qui j’ai beaucoup appris en 3 mois d’ateliers et de coaching personnalisé.

J’ai réussi à bannir les doutes, à enlever les freins, même plus peur ! Maintenant, je vais et je vois ce qui se passe.

Aujourd’hui, je suis Présidente de ma société.

MERCI !

Dans un prochain article, je vous donnerai toutes les étapes administratives que j’ai eues à parcourir pour créer mon entreprise. Cela pourra vous aider si vous aussi vous souhaitez vous lancer dans l’entrepreneuriat. Et vous verrez que ce n’est pas si terrible que ça.

Les différentes étapes pour monter son dossier : quel statut choisir ? quelles sont les pièces justificatives à fournir et nécessaires pour avoir son immatriculation auprès des instances compétentes en fonction de sa future activité ?

Cela dit, avant de se lancer dans toutes ces étapes, il y a une chose à avoir absolument et sans condition.

Vous le découvrirez aussi dans mon prochain article.

Voilà, les amis, comment j’ai pris la décision de monter ma boîte.

À très bientôt mes chers lecteurs. Merci de me lire.

Likez, commentez, critiquez et restez connectés !


Maryline Ravenel®

Passionnée par les gens, la mode et l'évènementiel, je suis devenue Consultante en image & Communication et Organisatrice d'évènements. En créant ce site, j'ai eu envie de mettre à votre profit mes passions, mes activités, mes différentes prestations et tous mes articles que j'affectionne à écrire sur tout ce qui me parle. Je souhaite que vous preniez plaisir dans la visite de mon site. N'hésitez pas à me laisser vos commentaires, vos remarques et toutes les questions que vous vous posez sur mes services. Et si vous souhaitez en bénéficier ou les recommander, contactez-moi ! Merci de faire vivre le site.

2 commentaires

ezzagoury · 31 juillet 2018 à 0 12 00 07007

Bonjour Maryline,
Super article ! Très motivant !
Je suis un peu dans le même cas que toi depuis quelques moi je me pose énormément de question sur mon avenir, je me suis vite rendu compte que mon métier actuelle n’était pas fait pour moi malheureusement.
Est ce qu’il est possible de prendre contact avec toi, j’ai quelques questions qui me taraude l’esprit.
Merci de ta compréhension
Sofia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0

Your Cart

%d blogueurs aiment cette page :