fbpx

Il y a trois semaines je participais à un atelier sur la protection sociale animé par une représentante du groupe AXA.

Cet atelier avait pour objectif de nous expliquer toutes les mises à jour qui ont été réalisées sur la disparition du RSI, et les changements que cela engendre au niveau de la protection sociale de l’entrepreneur… Focus sur les mesures annoncées pour 2018.

Qu’est ce qui va changer pour lui docteur ?

Rien de bien grave, si ce n’est que tout le monde se retrouve à la SECU à compter du 1er janvier 2018.
Eh oui, le Régime des travailleurs indépendants (RSI) sera supprimé et la protection sociale des travailleurs indépendants sera confiée au régime général (qui couvre déjà l’essentiel de la population française). Ainsi le réseau des Urssaf aura la responsabilité pleine et entière du recouvrement des cotisations pour les travailleurs indépendants. Cette intégration se fera sur une période de deux ans.

Les principales raisons invoquées : les multiples dysfonctionnements rencontrés par les bénéficiaires (erreurs de calcul concernant les cotisations des bénéficiaires, lenteur de traitement des dossiers, encaissements non pris en compte, etc).

En clair, la Sécurité sociale des travailleurs indépendants va être confiée à la CPAM !

Au régime pour tous !

Affiliation à la caisse de retraite complémentaire Agirc-Arrco !

Toute entreprise nouvellement créée sera exemptée de l’obligation de s’affilier à une caisse de retraite complémentaire. Ce n’est qu’à l’embauche de son premier salarié qu’elle devra effectuer la démarche d’adhésion au régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco.

Tableau récapitulatif sur la caisse de rattachement des chefs d’entreprises

De nombreux autres bouleversements sont à prévoir pour les travailleurs indépendants : baisses des cotisations familiales et maladies, simplification de leur démarches grâce à la fusion des deux déclarations fiscales et sociale mais ça c’est prévue qu’en 2020, etc.

A compter du 1er janvier 2019, les créateurs et repreneurs d’entreprises bénéficieront aussi sous conditions de ressources, et seront exonérer de cotisations sociales au titre de leur première année d’activité (cette exonération ne concerne pas la CGS, la CRDS et les cotisations de retraites complémentaires).

Eh ! bonne nouvelle sur les impôts sur les sociétés…

Dès cette année, toutes les entreprises pourront bénéficier d’un taux d’impôt sur les sociétés (IS) de 28 % sur la fraction de leurs bénéfices inférieure à 500 000 euros.

En clair, l’impôt sur les sociétés concerne les entreprises exploitant en France, c’est-à-dire qui ont leur activité commerciale sur le territoire Français. Les bénéfices réalisés à l’étranger ne sont donc pas soumis à l’IS. Il existe deux types d’imposition à l’IS, l’imposition obligatoire et l’imposition optionnelle. La distinction entre ces deux modes d’imposition est liée à la forme même de l’entreprise.

CSG et Cotisations : UP and DOWN !

La contribution sociale généralisée (CSG) augmente ce début d’année, les charges sociales baisses pour les salariés du privé et les indépendants. L’objectif est de redonner du pouvoir d’achat aux actifs.

EN DÉTAIL :

Cotisations salariales : CSG ; maladie et chômage

  • Augmentation de la CSG de 1,7 point,
  • Suppression de la totalité de la cotisation salariale maladie (0,75%)
  • Baisse de la cotisation salariale chômage de 1,45 point.

Cotisations patronales : assurance maladie, pénibilité, actions gratuites

Fixation du taux de la cotisation patronale d’assurance maladie à 13% pour les périodes courant à compter du  1er janvier 2018 contre 12,89% auparavant.

  • Suppression des deux cotisations dédiées au financement de la pénibilité.
  • Abaissement du taux de la contribution patronale due sur les attributions d’actions gratuites de 30 % à 20 %.

Bon c’est vrai, il y a plein de choses nouvelles dans cette grosse boite 2018. Je n’ai pas tout mis sinon ça déborderait de tous les côtés. Je crois avoir quand même mis les infos les plus croustillantes pour les entrepreneurs que nous sommes. Enfin…

Ben moi quand je vois tout ça, je me dis que les soussous sous le matelas c’était pas forcément une mauvaise idée. On dit capitaliser maintenant, il n’y a que ça qui marche apparemment pour l’instant. Si vous avez d’autres idées, je suis preneuse !

Bonne lecture mes amis lecteurs. A très bientôt.

-> Pour en savoir plus, cliquez ici  ou là.
-> Informations complémentaires à venir

 


Maryline Ravenel®

Passionnée par les gens, la mode et l'évènementiel, je suis devenue Consultante en image & Communication et Organisatrice d'évènements. En créant ce site, j'ai eu envie de mettre à votre profit mes passions, mes activités, mes différentes prestations et tous mes articles que j'affectionne à écrire sur tout ce qui me parle. Je souhaite que vous preniez plaisir dans la visite de mon site. N'hésitez pas à me laisser vos commentaires, vos remarques et toutes les questions que vous vous posez sur mes services. Et si vous souhaitez en bénéficier ou les recommander, contactez-moi ! Merci de faire vivre le site.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

OFFRE COACHING EN DÉVELOPPEMENT PERSONNEL Ignorer

0

Your Cart

%d blogueurs aiment cette page :